Dégustez les vins frais !

Mettre à bonne température le vin avant son service : LA bonne manière de déguster les cuvées des AOC Côtes du Rhône et Côtes du Rhône Villages. Alors faisons fi de la pression culturelle et redécouvrons ces vins tels que les vignerons et négociants les ont imaginés dans la fraîcheur de leurs chais, avec le caractère fruité et gourmand qui fait le succès des Côtes du Rhône.

Les vins rafraîchis

Quelle température de service pour les vins des Côtes du Rhône ?

Campagne "Consommation rafraîchie"

Les vins rouges

À servir entre 14 et 17°C pour mettre en valeur leurs arômes et préserver leur équilibre entre rondeur et fraîcheur.

Les vins blancs

À servir entre 10 et 13°C pour mettre en valeur leur fraîcheur sans gommer leur expression aromatique.

Les vins rosés

À servir entre 10 et 13°C pour mettre en valeur leur fraîcheur sans gommer leur expression aromatique.

A quelles températures NE PAS servir les vins ?

Concrètement, les vins supportent une fourchette assez large de températures, et il n’y a pas besoin de se munir d’un thermomètre dédié pour vérifier la température au demi-degré près. Mais il y a des températures qui font le succès d’une dégustation (citées plus haut), et d’autres qui peuvent dénaturer les vins.

Les vins blancs et rosés

En-dessous de 7°C : C’est la température du réfrigérateur, trop basse pour les vins. Le froid empêche leurs arômes de s’exprimer et les fait sembler fades : la dégustation est rafraîchissante, mais ce que l’on déguste n’est pas ce que le vigneron a imaginé quand il a créé ce vin.

Au-delà de 15°C : Une bouteille laissée sur la table trop longtemps sans surveillance, et c’est le risque d’un vin qui perd ce côté désaltérant, et qui perd au passage la fraîcheur et la vivacité qui l’équilibrent.
 

Les vins rouges

En-dessous de 11°C : Le froid durcit les tanins, augmente la sensation d’astringence, et masque au passage les notes fruitées qui font la signature de ces vins.

Au-delà de 20°C : La température classique de nos intérieurs domestiques est déjà considérée comme chaude pour le vin ! À cette température, la sensation de chaleur liée à l’alcool alourdit le palais, les saveurs fruitées s’estompent et l’alcool prend le dessus, dénaturant l’équilibre du vin.

Alors, pourquoi parle-t-on de « température ambiante » ? 2 raisons à cela :

  • d’une part, dans le passé, les maisons étaient bien plus fraîches qu’aujourd’hui, et la température des chambres avoisinait souvent les 17-18°C ;
  • d’autre part, bien avant le réchauffement climatique, à l’âge de la naissance des appellations, faire mûrir les raisins était plus difficile qu’aujourd’hui. Les vins avaient des degrés d’alcool plus faibles, donc ils pouvaient supporter des températures de service plus élevés, mais les rouges étaient aussi plus astringents, et rien de tel que quelques degrés supplémentaires pour l’arrondir et la gommer !

La règle du 20-20

Une règle facile à retenir et à mettre en pratique : la règle du « 20-20 »

  • Sortir les blancs et les rosés du réfrigérateur 20 minutes avant de les servir : frais sans être trop froids ou glacés, ils dévoilent leurs arômes et font ressortir la diversité et la richesse typiques des Côtes du Rhône
  • Placer les vins rouges au réfrigérateur 20 minutes avant de les servir : pas trop chauds, juste rafraîchis, ils font ressortir leur côté fruité et révèlent la nature gourmande et équilibrée des Côtes du Rhône.

Quelle méthode pour rafraîchir mon vin ?

Le réfrigérateur est souvent la méthode privilégiée, pratique et accessible. Si l’on souhaite des résultats plus rapides, rien de tel qu’un seau rempli d’eau et de glaçons. Pour accélérer encore le processus, il faut ajouter une poignée de gros sel à l’eau glacée, qui permet d’abaisser la température de l’eau de quelques degrés supplémentaires.

Et pas d’inquiétude sur la méthode : le vin ne craint pas le choc thermique, et ni sa qualité ni son profil ne sont impactés par la technique choisie* . 

Un court passage de votre bouteille au congélateur n’altère pas la qualité aromatique des vins, sous réserve de ne pas l’y oublier !

 

  • Source : “Cooling shock for bottled wine. How dramatic is this before tasting?” Tarasov et al., 2020, paru dans Beverages"

Veuillez entrer votre année de naissance.

Pour visiter notre site, vous devez avoir l'âge légal pour acheter et consommer de l'alcool selon les lois de votre pays de résidence, et aussi vous acceptez nos conditions générales d’utilisation, notre politique de confidentialité et notre politique de cookies. S'il n'y a pas d'âge légal pour consommer de l'alcool, vous devez avoir 21 ans ou plus.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.
À consommer avec modération.